La N64 ultime

7 décembre 2019
Nathalie Ciel

Elle n'a pas accompagné mon enfance, elle n'a pas tous les atouts pour réussir, elle n'a pas été désirée à sa naissance et elle n'est pas la plus forte.

Pourtant, c'est ma préférée et une fois qu'on l'a appréciée, elle reste à jamais dans votre cœur pour vous rappeler tout le bonheur et la magie qu'elle peut vous apporter.

Elle ? La Nintendo 64.

Voilà une console que je n'ai pas eu l'occasion d'exploiter durant ma tendre jeunesse. Quand elle est sortie, j'étais déjà dans un age qui ne me laissait pas beaucoup de temps de cerveau pour jouer. Pourtant l'avenir m'a permis de découvrir une certaine magie en commençant le rétrogaming sur ce matériel.

Et avant de commencer mon histoire entre la Nintendo 64 et moi, il faut savoir que des enfants avaient immédiatement compris le pouvoir de cette console. En voici la preuve : Nintendo Sixty-FOOOOOOOOOOUR

Une naissance difficile

Cette console n'a pas forcément eu une vie simple pour plusieurs raisons qui font d'elle une petite légende :

  • Normalement la Nintendo 64 n'aurait pas dû exister. Au moment de remplacer la SNES, Nintendo a travaillé avec Sony pour concevoir la remplaçante. Pourtant Nintendo, au dernier moment a rompu son accord avec Sony. Sony eu l'intention d'abandonner son projet, puis il se ravisa est le transforma en "PlayStation". La principale concurrente était née et elle a rendu la vie difficile à la N64.
  • L'usage d'un support cartouche pour le stockage des jeux a apporté une limitation de la taille des jeux par rapport à ses concurrentes qui ont toutes opté pour un stockage sur CDROM (mais on le verra, pour moi c'est un avantage).
  • Enfin, elle est équipé de processeurs très puissants pour l'époque, mais l'architecture de ces processeurs est atypique et complexe. L'exploitation de toutes les capacités de la console était difficile et souvent cette difficulté s'est soldée par des jeux limités avec une sorte de brouillard dans la vision au loin.

Si vous voulez plus de détail sur l'architecture et l'histoire de cette console, n'hésitez pas à consulter l'article de wikipédia sur la Nintendo 64.

Des talents cachés

   Alors pourquoi un article sur cette console qui n'a pas bercé ma jeunesse et qui a des inconvénients ?

  Et bien, parce qu'elle a éveillé en moi une curiosité qui m'a permis de découvrir sa puissance, son originalité et des petites pépites dans sa ludotèque.

  J'ai commencé le rétrogaming vers 2010 par cette console, car à cette époque c'était la machine la plus récente utilisant un support cartouche. Les avantages sont :

  • Une console assez puissante pour faire de la 3D.
  • Un support de jeux d'avenir (regardez la switch)
    • Des jeux fiables, car les cartouches vieillissent mieux que les CD qui se rayent ou supportent mal l'exposition aux éléments (lumière, chaleur ...).
    • Pas de lecteur de CDROM hors service à cause d'un moteur fatigué ou d'une lentille rayée.
    • Enfin, les jeux démarrent immédiatement contrairement aux CDROM.
  • Une manette originale facile à prendre en main. Cette manette a une forme complètement inattendue, pourtant au bout de 30 secondes, on maîtrise son maniement.
  • Des capacités qui peuvent être améliorées grâce à un peu de modding et des extensions (je vais expliquer ça plus loin).

   Si on ajoute à ça quelques jeux mythiques et des éditions qui en fond des objets à l'esthétique attirante, on arrive à la constitution d'une collection assez important, pleine d'histoire et avec quelques exemplaires qui n'ont pas de prix (à mes yeux).

  Alors, voyons les histoires de cette folle collection.

La vidéo RGB

Dans la liste des handicaps de la Nintendo 64, il y a la sortie vidéo. Les versions PAL de cette console sortent un signal composite qui rend l'image un peu flou et vraiment moche sur nos télévisions LCD modernes.

Il y a eu beaucoup de moddeurs qui ont chercher à améliorer la sortie vidéo de la console. J'ai suivi ces travaux depuis la fin des années 2000, et il y a maintenant tout ce qu'il faut pour améliorer ça.

Mais avant de vous expliquer les solutions, il faut remonter un peu dans l'histoire : Au démarrage de la commercialisation, nous (les fromages qui puent) avions une modèle de N64 spécifique à la France. Ces modèles nommés NUS-001(FRA) sortent comme les autres un signal composite, mais ils contiennent un chip supplémentaire qui produit du RGB.

Pour on ne sait quelle raison obscure, Nintendo n'a pas exploité ce chip et il ne l'a pas branché sur le port vidéo. Donc ces consoles ne sont pas mieux. Toutefois, on va le voir, cette spécificité a permis de faire les premières N64 RGB avec une sortie vidéo de qualité.

Il faut savoir que ces premiers modèles ont été remplacés par le modèle européen assez rapidement, le NUS-001(EUR).

1ère solution : Relier le chip RGB de la NUS-001(FRA) au port vidéo

Cette solution basique consiste à souder des fils sur les pattes du chip vidéo d'une NUS-001(FRA) et de les relier directement au port vidéo en sortie de la console, sachant que ce port prévoit ce type de signal.

Plutôt que de vous expliquer ça, voici un article qui décrit la procédure : solution basique

Alors, j'ai bien essayé cette solution, et l'image passe bien en RGB. Mais elle est sombre et terne. La transformation n'est pas intéressante.

2ème solution : Réaliser un complément au chip de la NUS-001(FRA)

Certains ont cherché à étudier le signal sortant du chip de la NUS-001(FRA) et on essayer de l'adapter pour qu'il soit de meilleure qualité en l'amplifiant.

J'ai donc commencé à faire ce montage pour améliorer mon premier modding. Et là c'était la galère. Les valeurs des composants n'étant pas connues, il a fallu souder et dessouder des dizaines de fois les condensateurs et résistances avant d'arriver à un signal correct.

Mais le montage a bien fonctionné et enfin j'avais ma 1ère N64 RGB après plusieurs week-ends à étudier les forums et à faire des tests.

J'ai débuté par la version simple dont j'ai gardé le schéma de principe :

Implantation des composants de l'amplificateur RGB à 2 étages

Principe de l'amplificateur RGP a 2 étages

Mais ce premier montage n'était pas des plus efficaces et un nouveau est apparu avec une amplification à 3 niveaux, que je m'étais empressée de réaliser et dont voici le résultat :

Montage d'amplificateur RGB artisanal

Ce montage a fonctionné quelques années, mais je l'ai démonté pour le remplacer par des montages plus pros comme je vais vous l'expliquer.

3ème solution : Compléter le chip avec les composants prévus originalement

Et oui, quelques années plus tard, Nintendo a laisser fuiter ce qu'aurait dû être le système vidéo des NUS-001(FRA). Ceci a permis à des experts de modifier les cartes mères de ces modèles pour les rendre RGB nativement. Mais cette modification nécessite d'être un pro de la soudure, ce qui n'est pas mon cas. Donc, je n'ai pas mis cette solution en œuvre.

Au cas où, voici une page décrivant la solution : Brunocore2

4ème solution : Acheter une plaquette toute faite

Des sites spécialisés on construit des montages prêts à fonctionner. Il suffit de relier ces montages au chip vidéo de la N64 NUS-001(FRA) et au port vidéo. J'ai donc transformé plusieurs consoles de ma collection avec ces montages qui nécessitent moins de compétences et qui donne un très bon résultat.

Ces montages peuvent être achetés ici : Otaku's Store

5ème solution : Pour les malheureux possesseurs de NUS-001(EUR)

Comme la majorité du parc de console est composé de modèle NUS-001(EUR) n'ayant pas de chip RGB, des savants fous ont construit un montage permettant de remplacer le chip standard avec un chip proposant le RGB. Ce montage se trouve ici : Otaku's Store (Famille 2 et 3).

Alors ce montage semble être le graal pour transformer n'importe quelle N64. Mais attention, son installation nécessite plus de soudures et ça me semble assez complexe. Je ne l'ai pas testé. Mais comme pratiquement toutes les NUS-001(FRA) ont été siphonnées par des geekettes comme moi, ça devrait être votre seule solution pour un prix raisonnable.

Vidéo : Le câble et la conclusion

Une fois que votre N64 est modifiée pour sortir un signal vidéo en RGB, il y a encore un petit point à prendre en compte : Le câble vidéo de la N64 n'est pas prévu pour laisser passer le signal RGB (Nintendo a pensé à tout). Heureusement, Nintendo n'a pas changé de format de câble entre la NES, SNES, N64 et la Gamecube. Donc, il vous suffit d'acheter un câble vidéo de Gamecube prévu pour le RGB et ça fonctionnera parfaitement : Chez Amazon.

L'Expansion Pack

Photo de l'Expansion Pack

Maintenant que vous avez une console qui a un signal vidéo propre et net, il faut savoir que la N64 a un port prévu pour étendre la RAM vidéo afin passer de 4 à 8 Mo. Cette extension n'est pas magique et n'améliore pas tous les jeux, mais certains jeux savent exploiter cette extension pour améliorer les graphismes (ex : The Legend of Zelda : Majora's Mask) et d'autres ne fonctionnent pas sans cette extension (ex : Donkey Kong 64).

Donc, je vous conseille d'équiper votre N64 pour pouvoir l'exploiter à fond et profiter de son signal vidéo "de la mort qui tue".

L'Expansion Pack se trouve encore facilement d'occasion. Comme d'habitude, il faut absolument éviter les copies qui sont souvent de mauvaise qualité.

La manette

La manette de la N64 est très originale et très agréable à utiliser après quelques minutes d'adaptation.

L'inconvénient de cette manette est que le joystick s'use. Il prend du jeu et devient moins précis. Il y a clairement un défaut de conception.

Je vous conseille encore de ne pas acheter de manette neuves qui sont des copies. Leur prise en main n'est jamais aussi bonne que les originales. Il est toujours préférable d'utiliser une manette originale.

Mais alors comment faire pour avoir une manette originale qui a 20 ans avec un joystick en bon état. Et bien, il faut encore un peu bricoler, mais cette fois, c'est plus facile.

J'ai fait subir cette cure de jouvence à toutes mes manettes N64 avec succès. Voici la procédure :

  • Ouvrir la manette en dévissant 9 petits vis au dos. Pour une fois, il n'y a besoin que d'un petit tournevis cruciforme standard.
  • Démonter le joystick en dévissant les 3 vis et la prise qui le relie à la plaquette électronique.
  • Retirer la plaquette électronique.
  • Vous pouvez maintenant nettoyer à l'eau tous les boutons, les contacts noirs et la coque. Ça permet d'éliminer les années où des salles mioches ont utilisé la manette avec les mains pleines de chocolats et de coca. Arrrhhh.
  • Une fois que tout est bien sec, il faut remonter.
  • Toutefois, il faut remplacer le joystick par un neuf. Il s'en fait encore des neufs de 2 catégories :
    • Le standard : Il est proche de l'original. Mais il a les mêmes inconvénients : Usure rapide et manque de précision.
    • Style Gamecube : Celui-ci est bien souple et semble effectivement plus solide. Je préfère de loin jouer avec ce joystick.
  • Rebrancher le joystick et remontez la coque.

Le site suivant montre la procédure en image : AGIL-RETROGAMING

Et voilà le travail sur un bel exemplaire bleu transparent :

Photo d'une manette de N64 bleue

Via un port se trouvant au dos, la manette peut être complétée par une cartouche de mémoire (Jumper pack) qui permet de stocker l'avancement dans certains jeux. Cette mémoire est vraiment indispensable pour toute personne voulant vraiment jouer sur la Nintendo 64. L'avantage, c'est qu'elle est encore facile à trouver d'occasion.

Ce port, peut aussi accueillir un vibreur exploité par certains jeux. Plus rare, il existe des cartouches mémoires incluant aussi le vibreur. Mais là, il faut commencer à chercher.

Les jeux

C'est un sujet délicat pour moi, car je ne suis pas très amatrices des jeux 3D. Pourtant le N64 a une ludothèque composée presque exclusivement de jeux 3D.

Même si beaucoup de jeux N64 ne sont pas des hits, Nintendo a bien travaillé son introduction dans la 3D, et je trouve que certains de ces jeux sont de véritables pépites.

Voici mes préférés qui sont majoritairement des licences très connues :

  • The Legend of Zelda: Ocarina of Time : Je ne vais pas dire tout ce que je pense de bien sur ce jeux. Sauf que c'est le meilleurs jeux de tous les temps. Même mieux que "The Legend of Zelda: Breath of the Wild", mais là je fais du troll ...
  • F-Zero X : Un jeu super rapide avec des musiques rocks de très bonne qualité.
  • Wave Race 64 : Gameplay de bonne facture pour un principe original basé sur le pilotage d'un jet-ski.
  • Super Mario 64 : Faut-il encore le présenter ? Le premier Mario en 3D fut une réussite.
  • Mario Kart 64 : Qui n'a pas explosé une manette contre le sol en se prenant une banane à 100 mètres de l'arrivée.
  • Star Wars Racer (Episode 1) : Jeu de course dans l'univers Star Wars. Joli et rapide.
  • Donkey kong 64 : Une belle version.

Le design

Tout au long de la vie commerciale de la N64, Nintendo a sortie plusieurs éditions de la console. La plus répandue est la classique noire :

Photo de la N64 noire classique

Mais il y en a eu pleins d'autres. Mes préférés sont les transparentes qui existe en bleue, vert, noire, rouge et orange. Je n'ai pas la rouge et elle me manque. Mais les prix sont montés à des niveaux qui ne sont pas raisonnables, donc je pense que je ne l'aurai jamais.

Il faut savoir, que la NUS-001(FRA) (vous vous souvenez, celle qui peut faire du RGB) n'existe qu'en noir opaque. Alors, vous devinez : Pour construire ma collection de consoles ultimes, j'ai pris des cartes mères de NUS-001(FRA) que j'ai greffé dans des coques colorées.

A la fin de la vie de la N64, il y a eu une version Pikachu qui était bien sympa (mais je ne l'ai pas) :

En fait, ma maison n'est pas assez grande pour avoir toutes les versions, mais j'aimerai avoir une salle avec des étagères présentant tous les modèles ==> Un truc de fou.

Et alors cette console ultime ?

J'ai 5 ou 6 consoles N64 de différents modèles et de différentes couleurs, mais l'une d'elle est ma préférée : La verte

Cette console a tout pour elle

  • Une carte mère NUS-001(FRA) moddée en RGB.
  • Un Expansion Pack.
  • Une magnifique robe verte transparente : Pour l'avoir, je l'ai importé d'Allemagne et quand j'ai fait les transformations, mes gros doigts ont été surveillés pour ne rien casser.
  • Une manette de la même couleur refaite à neuf.

Conclusion

Voilà, je vous ai présenté une de mes petites préférées.

Pour le moment, ma collection s'est concentrée sur les N64 d'origine, mais peut-être qu'un jour j'essayerai d'en faire une à base de Raspberry PI. Toutefois,  je n'aime pas la qualité des émulations actuelles de la N64. Donc ça sera une autre histoire.

A bientôt